La remise en état de la succession d’escaliers mécaniques dénommée « chenille » au Centre national d’art et de culture Georges Pompidou.

2020

Centre national d’art et de culture Georges Pompidou

Remise en état de la succession d’escaliers mécaniques dénommée « chenille »

La succession d’escaliers mécaniques dénommée « chenille », installés en 1976 à l’ouverture du centre Pompidou et qui constitue la principale circulation verticale permettant au public d’accéder à l’ensemble des niveaux supérieurs du bâtiment, présentent aujourd’hui d’importants signes de vieillissement préjudiciables à leur bonne exploitation et au confort des visiteurs.

L’objectif des travaux menés aujourd’hui , sous la maîtrise d’œuvre d’Egis (maître d’œuvre d’exécution) /Renzo Piano Building Workshop (architecte) / Bunker Palace (architecte associé), est donc de réaliser une rénovation conforme à l’existant, tout en adaptant le projet aux exigences de confort moderne.

La rénovation de la chenille est également l’occasion de retracer le cheminement d’origine, par une entrée unique via la piazza, qui redonnera accès à l’ensemble des services du centre. Ainsi, les espaces de circulation restaurés permettront d’accueillir de nouveau les lecteurs de la BPI (qui depuis les années 2000 rentrent par un accès rue Beaubourg) et qui s’ajouteront aux très nombreux visiteurs annuels des expositions.

Le chantier se déroule en 4 phases principales :

  • 1re phase préliminaire : installation d’un pylône d’ascenseurs provisoire pour permettre de gérer le flux du public ;
  • 2e phase : début des travaux de dépose /repose des éléments verriers en maintenant la chenille ouverte au public ;
  • 3e phase : fermeture de la chenille et remplacement des vitrages et escaliers mécanique en partie basse avec création d’une nouvelle fermeture de coursive au R+2 ;
  • 4e phase : remplacement des vitrages et escaliers mécanique en partie haute et finalisation des travaux de coursives.

Reportages photographiques :
Pascal Aimar - Tendance Floue - 2019 et 2020
Salem Mostefaou - Verre et Metal - 2019
Patrick Tourneboeuf - Tendance Floue - 1997

La phase préliminaire

  • Les ascenseurs provisoires

Au vue de la complexité de travailler en site occupé, un pylône d’ascenseurs provisoires positionné sur la partie sud de la façade principale a été installé dès septembre 2018 pour gérer le flux du public.

Il vient en complément de la batterie de trois ascenseurs existants situés au pied de la chenille, qui abrite les escaliers motorisés, afin de garder durant toute la durée des travaux à minima deux moyens d’accès.

Les ascenseurs provisoires
  • Installations de chantier

Pour réaliser les travaux à proximité immédiate de la façade, des échafaudages importants ont été mis en place.

Pour faciliter la mise en œuvre en site occupé et limiter l’impact sur le public, le chantier a été scindé en deux phases : la partie nord (ou gauche) de la façade d’abord puis la partie sud (ou droite).

Les échafaudages sur la partie Nord
Les installations de chantier, échafaudages et lift.

La repose des éléments verriers des coursives et de la chenille

Depuis septembre 2019, l’une des opérations majeures de ce chantier consiste à remplacer les éléments verriers des coursives et ceux qui forment la chenille en façade. Ce qui doit être préservé c’est l’aspect esthétique de ces vitrages cintrés tout en améliorant leurs performances.

L’ensemble des vitrages des coursives et de la chenille est changé, selon le processus suivant :

  • Mise en place d’un échafaudage ;
  • Démontage des capots d’habillage des menuiseries en extérieures ;
  • A l’aide d’un palan et palonnier à ventouse dépose d’abord des 2 vitrages zénithaux, puis des vitrages latéraux ;
  • Dépose et remplacement de l’ensemble des menuiseries. Seule la structure primaire de la coursive (partie blanche de l’ouvrage) est conservée ;
  • Repose des vitrages latéraux puis du vitrage zénithal ;
  • A noter que les 2 vitrages zénithaux sont remplacés par un unique vitrage bombé ;
  • Mise en place des joints et capot des menuiseries extérieures.
Etat des lieux des éléments verriers.

La chenille avant restauration

Le remplacement des éléments verriers

Grutage des caisses de verre zénithaux en extrémité de coursive
Accrochage d’un palonnier (système à ventouses) sur le vitrage
Levage du vitrage
Levage du vitrage
Pose du vitrage dans son emplacement définitif

Le changement des escalators

Après que le vitrage de la chenille ait été déposé, les escalators peuvent être changés.

  • Mise en station de 2 grues mobiles ;
  • Elingage d’un escalator en partie haute et basse ;
  • Descente de l’escalier mécanique en le « glissant » entre les structures existantes et conservé ;
  • Dépose du 2éme escaliers mécaniques ;
  • Evacuation de l’escalator ;
  • Livraison du nouvel escalier mécanique en 2 morceaux qui est assemblé sur site ;
  • Levage de l’escalier mécanique avec les 2 grues que l’on fait « glisser » entre les structure existantes ;
  • Réglage.
La chenille avant restauration 2019.

Etat des lieux des escalators

  • Mise en station de 2 grues mobiles dans l’emprise de chantier.
  • Descente de l’un des escaliers mécanique.
  • Livraison du nouvel escalier mécanique en deux morceaux qui est assemblé sur site.
  • Elingué en partie haute et basse, l’escalier mécanique est levé à l’aide des deux grues et glissé à la verticale dans un premier temps entre les structures existantes.
  • Une fois le premier escalier en place, le second peut être levé.
  • Les escaliers mécaniques reposent simplement sur la structure existante, sans soudure, ni boulonnage.