Actualités des opérations 

Focus sur le début du chantier de relocalisation du Centre national des arts plastiques (bureaux et réserves) et d’installation de réserves du Mobilier National

La phase 0 du chantier de relocalisation du Centre national des arts plastiques (bureaux et réserves) et d’installation de réserves du Mobilier National a débuté à Pantin en octobre dernier.

Cette phase anticipée est un préalable nécessaire à la réalisation des travaux principaux.
Elle comprend pour une part le confortement du sous-sol du site, afin de supporter les futures charges complémentaires liées au projet. Les vides issus de la dissolution de gypse antéludien seront ainsi comblés par des injections gravitaires de béton.

L’ensemble des opérations de curage, désamiantage et déplombage de tous les niveaux du bâtiment existant sont également en cours et on procédera bientôt aux démolitions de l’ancienne façade de bureaux, de l’ancien bâtiment de logements, et des quais de déchargement.

Ancienne façade vitrée de bureaux côté rue Cartier Bresson
Sylvain Duffard. Oppic 2021
Entrepôt entrée rue Diderot
Injections gravitaires niveau -1 de l’entrepôt
Injections gravitaires niveau -1 de l’entrepôt

Cette opération s’inscrit par ailleurs dans le cadre des enjeux environnementaux intégrés par l’OPPIC en matière de récupération et réemploi de matériaux sur les projets. Grâce aux diagnostics établis par l’association Bellastock, ce sont principalement des dalles de faux-planchers, mais aussi des dalles de moquette, des lames de planchers, des dalles de faux plafonds, des matériaux d’isolation, des portes, des cloisons métalliques, ou encore des stores, qui vont être récupérés par l’association Réavie, puis réutilisés sur d’autres chantiers ou valorisés dans d’autres filières.

À l’issue de ces 9 mois de chantier, débuteront les travaux de réhabilitation du bâtiment existant, de construction neuve et de traitement paysager. Cette deuxième phase de travaux est prévue pour une durée estimée de 26 mois.

Pour en savoir plus sur le Centre national des arts plastiques, Pantin

Curage ancienne cage d’ascenseur entrepôt
Curage puis stockage de matériaux pouvant être recyclés
Curage puis stockage de matériaux pouvant être recyclés
Injections gravitaires niveau -1 de l’entrepôt

Appel à candidatures pour le projet de 1% artistique de l’IMVT, Institut méditerranéen de la ville et des territoires

Remise des candidatures le 22 mars 2021 à 17h00

Dans le cadre des travaux de construction de l’Institut méditerranéen de la ville et des territoires (IMVT) sis 1 place Jules Guesde, 13003 Marseille, l’OPPIC en qualité de maître d’ouvrage mandaté a lancé une consultation, suite à une déclaration sans suite, portant sur la réalisation d’une oeuvre du « 1% artistique » en application du décret no 2002-677 du 29 avril 2002 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et les articles R2172-7, R2172-17 et suivants, L2124-3, R2124-3 et R2161-12 à R2161-20 du code de la commande publique.

L’avis d’appel public à la concurrence n° 21-14447 est disponible au lien suivant :
https://www.boamp.fr/avis/detail/21-14447

Les candidats sont invités à télécharger gratuitement le dossier du projet architectural et les autres informations relatives aux modalités de participation à cette consultation, depuis la plate-forme de dématérialisation de l’OPPIC (PLACE) à l’adresse suivante :
https://www.marches-publics.gouv.fr

Il sera également relayé sur les sites du Ministère de la Culture, du Centre National des Arts Plastiques, de la Maison des Artistes et de la FRAAP (Fédération des Réseaux et Associations des Artistes Plasticiens).

L’artiste sélectionné dans le cadre du 1% artistique devra chercher à créer un dialogue fécond entre création artistique et création architecturale, comme le territoire méditerranéen en a déjà connu. Ce dialogue entre art et architecture pourra aussi s’ouvrir à la ville.

L’IMVT est conçu comme une grande structure ouverte, support de débats, d’échanges et de créations autour de la ville méditerranéenne. L’oeuvre prendra place sur le sommet de cette « étagère », sur la terrasse des étudiants. Cette terrasse haute d’une surface d’environ 400m² est un lieu de convivialité, de rencontre pour les communautés de l’école.

Elle est aussi un espace de circulation et d’observation ouvert sur la ville, son territoire et son paysage. L’oeuvre participera de ces échanges, elle pourra être visible depuis la place de la Porte d’Aix. L’oeuvre, originale, devra être pérenne, matérielle, en totalité ou en partie. Sans présenter l’esquisse d’un projet, l’artiste remettra une note (1 A4 recto) explicitant l’intérêt que suscite pour eux le projet de l’IMVT.

Budget de la commande : 186 000 € TTC