Actualités des opérations 

L’Oppic s’associe aux journées européennes du patrimoine

La restauration de la cour du mûrier de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris vient de s’achever

Juillet 2018

Menée par par l’architecte en chef des monuments historiques François Chatillon la rénovation de la cour du mûrier de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, vient de s’achever. Cet ancien cloître des petits Augustins, revisité par Duban en 1838 dans une inspiration italienne, et son jardin a retrouvé sa splendeur.
Pour en savoir plus...

Inauguration du nouveau bâtiment conçu par Bernard Desmoulin du Centre de conservation et d’étude de Lorraine

14 juin 2018


Nouvel équipement au service de l’archéologie, le Centre de Conservation et d’Étude de Lorraine (CCEL) a été inauguré , en présence de Didier Martin, préfet de la Moselle et de Jean-Luc Bohl, Président de Metz Métropole, le jeudi 14 juin 2018 à Metz.

Élaboré et financé par l’État, figurant parmi les plus importants réalisés en France et géré par la DRAC Grand-Est, cet équipement novateur se substitue à l’ancien dépôt archéologique régional de Scy-Chazelles, devenu trop exigu.


Sa construction, opérée sous la maîtrise d’ouvrage déléguée de l’Oppic (Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture) et réalisée selon le projet de l’architecte Bernard Desmoulin, évoque, à travers l’aspect brut du bâtiment, les grandes structures industrielles et rurales de Lorraine.

Le CCEL offre désormais au mobilier archéologique des conditions de conservation adaptées, permettant sa consultation et son étude par les étudiants et chercheurs, ainsi que sa valorisation auprès du public, en collaboration avec les musées et autres partenaires de la région.

Pour en savoir plus...

Dossier de presse
PDF - 1.2 Mo

Présentation par la Ministre de la Culture du projet de restauration et d’aménagement du Grand Palais

12 février 2018

Grand palais balcons de la nef simulation. Agence LAN
Agence LAN

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a présenté le projet d’aménagement et de restauration du Grand Palais.

Découvrez le nouveau Grand Palais

Dossier de presse aménagement et restauration du grand palais février 2018
PDF - 5.4 Mo

L’équipe NP2F, lauréate du concours d’architecture de l’Institut méditerranéen de la ville et des territoires à Marseille

  • Image du concours IMVT Agence NP2F

Le 18 décembre 2017 s’est tenu le jury du concours pour la sélection de l’équipe d’architecte maître d’œuvre du projet de construction du futur Institut méditerranéen de la ville et des territoires. Ce projet partenarial regroupera sur un même site l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Marseille, l’antenne de l’Ecole nationale supérieure de paysage Versailles-Marseille et l’Institut d’urbanisme et d’aménagement régional d’Aix-Marseille Université.

Parmi les 4 équipes d’architectes admises à concourir :
- ATELIER BARANI architecte mandataire et MARC BARANI ARCHITECTES, architecte associé/agencement, ALEP, ECB, C&E INGENIERIE, ETHIS, ETAMINE, JEAN-PAUL LAMOUREUX, ACL, SARL GESCEM ;

- AIRES MATEUS E ASSOCIADOS architectes mandataires et BATTESTI ASSOCIES, architecte associé/agencement, PROAP, BG INGENIEURS CONSEILS, ATELIER ROUCH, R2M ;

- W-ARCHITECTURES architectes mandataires, KAPLAN PROJETS, WONDERFULIGHT, TERRELL, BET ECOVITALIS, CABINET CONSEIL VINCENT HEDONT, BETEM PACA ;

- NP2F architectes mandataires et MARION BERNARD, architecte associé/agencement, POINT SUPREME, ODILE SEYLER & JACQUES LUCAN, DVVD, ALTO INGENIERIE, PEUTZ, 8’18", VPEAS, ATELIER ROBERTA, ALTO STEP ;

le jury a proposé de classer en 1re position le projet de l’équipe NP2F, largement ouvert sur la ville, qui développe un dispositif spatial favorisant les reconfigurations des espaces d’enseignement, les croisements et les échanges au sein d’un projet aux volumes différenciés selon les usages.

Communiqué de presse du ministère de la Culture 2 janvier 2018
PDF - 143.2 ko

Retour sur les projets des 4 candidats

Pont transbordeur du martrou Rochefort

Le 8 juillet 2017 dépose du dernier élément du tablier du pont transbordeur du martrou

Retour sur le chantier

Une étape importante du chantier se termine en ce début d’été : la dépose du tablier existant, avec un événement public organisé le 8 juillet pour la dépose du dernier élément par voie fluviale (à l’aide d’une barge sur la Charente).

Dernier élément du tablier à déposer
David Compain/Caro
Le morceau de tablier descend lentement à l’aide de 4 câbles
David Compain/Caro
Le public sur la rive du belvédère de Rochefort
David Compain/Caro
Dernier élément du tablier, avec le chariot au dessus qui va le permettre de le descendre.
David Compain/Caro
Une barge vient se positionner afin de recevoir le morceau de tablier
David Compain/Caro
Le morceau de tablier est déposé sur la barge, les câbles sont alors détachés et le morceau peut-être évacué sur la zone de chantier de la rive d’Echillais
David Compain/Caro

En savoir plus sur le chantier