Actualités des opérations 

Les chantiers de l’Oppic restent ouverts pendant cette période de confinement

du 2 novembre au 1er décembre 2020

L’activité se poursuit sur l’ensemble des chantiers conduits par l’Oppic.

Contrairement à la première période de confinement où l’Oppic avait dû suspendre les chantiers dont il avait la charge, conformément aux annonces du Président de la République relatives au secteur du BTP, l’ensemble des équipes de l’Oppic est mobilisé pour que les chantiers en cours actuellement se poursuivent. Plus que jamais, les efforts sont faits auprès de l’ensemble des acteurs des chantiers pour le plus strict respect du protocole sanitaire mis en place.

Le Geste d’or 2020, catégorie ingénierie, est attribué au chantier de rénovation de la chenille du Centre Pompidou

29 octobre 2020

Le Centre Pompidou maitre d’ouvrage et son mandataire l’Oppic, l’équipe de maitrise d’œuvre l’agence RPBW avec Bunker Palace, Egis et Elioth, ainsi que l’entreprise Verre & Métal, reçoivent le prix du Geste d’Or 2020 catégorie ingénierie pour le chantier de rénovation de la chenille du Centre Pompidou.

Le Geste d’Or s’intéresse au « bon geste » intégrant le traitement durable (y compris écologique), la gestion des constructeurs et usagers, et une ingénierie financière équilibrée. Il s’intéresse à la valorisation du patrimoine bâti. Ce Concours a pour double objectif : recenser et mettre en valeur l’exemplarité des opérations.

Le concours du Geste d’Or et son jury indépendant ont pour double objectif de recenser, de faire connaître et de labelliser les opérations exemplaires du patrimoine bâti, de l’aménagement urbain et paysager, d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

A noter dans vos agendas : le plan de charge de l’Oppic en webinaire

26 novembre 2020

Pour connaître le plan de charge et les appels d’offres de travaux à venir de l’Oppic.

Le Salon du Patrimoine avait été l’occasion, en 2019, de présenter aux entreprises présentes sur le salon les appels d’offre d’entreprises à venir en 2020. Cette année, l’Oppic vous invite en numérique pour rééditer cette présentation, qui sera l’occasion de présenter comment la « relance » s’incarne pour l’établissement.

Participez au webinaire organisé par l’Oppic le 26 novembre 2020 à 10h30. Ce tour d’horizon des consultations à venir permettra aussi d’échanger sur les questions que vous pouvez vous poser.

Un lien vous sera envoyé prochainement pour vous inviter à participer en ligne à cette rencontre.

Pascal Aimar/ Oppic. Juin 2020

Kengo Kuma lauréat pour la construction d’une galerie contemporaine de protection du portail de la cathédrale d’Angers

13 octobre 2020

Projet Kengo Kuma, galerie de protection du portail de la Cathédrale d’Angers. Vue depuis la montée Saint Maurice
Kengo Kuma associates - image by lautreimage

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin a annoncé le résultat du concours d’architecture organisé par l’Oppic pour le compte de la DRAC Pays de la Loire.

La cathédrale Saint-Maurice d’Angers dispose d’un portail occidental sculpté datant du XIIe S, qui était protégé par une galerie démolie en 1807. En 2009, des travaux de nettoyage ont révélé des vestiges de polychromies médiévales et modernes faisant apparaître ce portail comme un des rares témoignages de la polychromie des cathédrales au Moyen Age.

Compte-tenu du besoin de protection et de l’absence de documents historiques permettant de connaître avec précision la physionomie de la galerie disparue, la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture a validé, le 4 juillet 2019, un projet inédit de création architecturale d’une galerie contemporaine.

Le 13 octobre dernier, le jury regroupant l’Etat, la Ville d’Angers et le clergé ainsi que des personnalités qualifiées, architectes et historiens de l’art médiéval, a analysé les projets des cinq équipes d’architectes qui avaient été sélectionnées : Bernard Desmoulin, Rudy Ricciotti, Philippe Prost, Pierre-Louis Faloci, Kengo Kuma.

Le projet retenu de Kengo Kuma, architecte japonais de renommée internationale s’intègre harmonieusement au bâtiment patrimonial majeur qu’est la cathédrale et plus largement à son contexte urbain, tout en assurant la protection du portail et de ses polychromies anciennes.

Le recours au concours de maîtrise d’œuvre avec un rendu intermédiaire

Au regard de la complexité du sujet et de la nécessité pour les acteurs du projet de disposer d’un temps d’appropriation suffisant, les cinq candidats ont été invités à remettre d’abord un cahier anonyme d’orientations écrites et graphiques. Les membres du jury, réunis une deuxième fois, ont établi une liste de questions, dans le respect de la confidentialité des propositions, afin de permettre aux candidats d’en tenir compte, le cas échéant, dans leur rendu final, examiné lors du troisième et dernier jury d’octobre.

Conformément aux préconisations de la stratégie nationale pour l’architecture, vous trouverez en ligne l’intégralité des projets finaux des cinq équipes candidates, toutes ayant proposé des projets sensibles et de grande qualité.

Visite du chantier de rénovation du musée national de la Marine par Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée auprès de la ministre des armées

5 octobre 2020

Madame Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée auprès de la ministre des armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants, a visité le 5 octobre dernier le chantier de rénovation du musée national de la Marine, en compagnie des équipes du musée national de la Marine, de l’Oppic et de la maîtrise d’œuvre .

Après une visite du chantier, conduite par Antoine Santiard, de l’agence h2o architectes, maître d’œuvre de la rénovation, Alain Baudu, chef de projet Oppic et Julien Cordier, chef du projet architectural du musée national de la Marine, un comité de pilotage restreint a été organisé avec la Ministre. L’occasion de faire le point sur l’avancée de ce projet emblématique pour le ministère des armées, dont le chantier, après la suspension pour cause de crise sanitaire au printemps dernier, a redémarré à la mi mai.

Les appels d’offres relatifs à la muséographie sont quant à eux à venir début 2021.

Photos : Erwan RABOT/ SGACOM/ Ministère des Armées

Les premières études pour la réhabilitation d’un bâtiment conçu par Oscar Niemeyer à Saint-Denis

Octobre 2020

Bâtiment conçu par Oscar Niemeyer
Photo Denis Esakov

L’Oppic vient d’être mandaté par la préfecture de région Ile-de-France pour étudier des scénarios de réhabilitation du bâtiment, conçu par l’architecte Oscar Niemeyer entre 1987 et 1989 pour y accueillir, à Saint-Denis, le siège du journal l’Humanité.

Situé à proximité immédiate de la basilique, la qualité architecturale et patrimoniale du bâtiment a amené l’Etat à protéger ses façades et sa toiture en 2007, par une inscription au titre des Monuments historiques. Resté inoccupé depuis le départ du journal en 2008, le bâtiment s’est fortement dégradé.

La réhabilitation doit permettre de rendre possible un usage tertiaire du bâtiment pour l’Etat, propriétaire, dans le respect de sa valeur patrimoniale et en lien avec les exigences attendues en particulier en termes de performance environnementale et de confort d’usage.