Actualités des opérations 

Après trois ans d’un grand chantier d’aménagements techniques et de restauration patrimoniale, le château de Versailles rouvre une partie importante de la résidence royale

16 avril 2019

L’envol des anges et des génies de l’église du Dôme du Val de Grâce

Du 8 au 12 avril 2019 les 16 génies et les 8 anges qui ornent l’église du Dôme du Val-de-Grâce sont installés.

Les statues sont acheminées dans leur cage de transport en pied de l’édifice.
A l’aide d’une grue de forte capacité (250 tonnes avec fléchette, qui lui permet ainsi de se déployer jusqu’à 80 m de hauteur) positionnée côté jardin en pied de la chapelle du Saint-Sacrement, chaque cage sera montée à sa position définitive sur l’édifice.
Les génies sont positionnés à 45 m de hauteur pour couronner les contreforts du tambour du Dôme et les anges à 20 m de hauteur sur le chevet de l’église.
Deux ouvriers se postent sur les plateformes de travail en partie haute, de part et d’autre des socles et aident au positionnement de la statue.
Les Génies sont posés sur les socles en pierre du dôme avec joint mortier, quant aux Anges ils sont posés sur la couverture en plomb avec interposition d’un matériau résilient de 20 mm d’épaisseur entre.
Les anges et les génies sont en place.
Dossier de presse
PDF - 1.5 Mo

L’agence Bruther, architecte + Data, architecte retenue pour le projet de relocalisation du CNAP à Pantin

Décembre 2018

La Direction générale de la création artistique (DGCA), ministère de la Culture a confié la maîtrise d’ouvrage du projet de relocalisation du Centre national des arts plastiques (CNAP) à Pantin à l’Oppic.
A l’issue d’une procédure de dialogue compétitif, l’agence BRUTHER, architecte + DATA, architecte a été désignée maître d’oeuvre.

Le Centre National des Arts Plastiques, installé depuis 1988 à la Défense, relocalise ses réserves et ses bureaux sur un seul site à Pantin. Ce site « La Nouvelle adresse » comprend un bâtiment principal existant datant du milieu des années 1960 de 25 577 m2. S’inscrivant dans la ZAC du futur éco-quartier des gares de Pantin-4 chemins, l’enjeu urbain sera de valoriser ce bâtiment et de requalifier son inscription dans la ville.

En complément des besoins du CNAP et dans un souci de mutualisation, le ministère de la Culture a souhaité également que soient étudiées les possibilités d’extension sur ce site pour y accueillir certaines des réserves du Mobilier National.

3 équipes d’architectes avaient été admises à participer au dialogue compétitif :

  • BONA LEMERCIER, architectes designers + L’AUC AS, architectes urbanistes + PAUL VINCENT, architecte associé + VPEAS, économiste en construction et coût global + BOLLINGER+GROMANN, BET structure béton, charpente métal, façades thermiques + ELEMENTS INGENIERIES, BET CVC et conservation des œuvres, plomberie, électricité CF, exploitation maintenance, environnement ;
  • BRUTHER, architecte + DATA, architecte associé + INEX, bureau d’études fluides + BATISERF, structure + BMF, économiste de la construction + GAMBA, acoustique ;
  • LACATON & VASSAL ARCHITECTES, architectes + EMMANUELLES DELAGE, architecte associé + BOLLINGER + GROHMANN, structure béton et façade + CESMA, structure charpente métallique + BET LOUI CHOULET, tous fluides et thermique + ATMOS LAB, ingenierie environnementale + VPEAS, économie de la construction + VULCANEO, sécurité incendie.

La rénovation du bâtiment Letessier de L’INSEP vient de s’achever

Octobre 2018

L’Oppic et l’architecture

19 au 21 octobre 2018

L’Oppic s’associe aux journées européennes du patrimoine