La taille de pierre

Rénovation de la contrescarpe du château de Vincennes et des façades du château de Saint-Germain en Laye

La taille de pierre

Rénovation de la contrescarpe du château de Vincennes et des façades du château de Saint-Germain en Laye

Le tailleur de pierre possède l’art de la coupe des pierres : la stéréotomie.
Il intervient dans toutes les phases de travail : de l’extraction de la pierre de la carrière jusqu’à la pose.

La taille de pierre regroupe un ensemble de techniques pour former dans un bloc de pierre, une forme géométrique préconçue qui s’intègre généralement dans un appareil de pierres taillées.

À ne pas confondre avec la gravure sur pierre, l’ornementation sur pierre ou la sculpture sur pierre qui orne le bâtiment d’éléments figuratifs.

Ainsi, le tailleur de pierre construit l’édifice tandis que le sculpteur le décore.

Il doit tirer le meilleur parti d’un bloc venant de la carrière pour réaliser des éléments de structure et de décoration d’intérieur et d’extérieur (parements de façade, corniches, cheminées, dallages, linteaux, arcades, voûtes, des façades, cheminées, éléments d’escalier ou de fenestrage).

Extraction du bloc de pierre et débit

A partir de bloc « blocs bruts » extraits de la carrière le tailleur procède au débit de la pierre.

Carrière de pierre

Le façonnage de la pierre

La première étape de la taille consiste à mettre le bloc à la taille voulue par rapport aux besoins du chantier. On l’appelle alors le « bloc capable ». C’est un bloc aux cotes nécessaires pour le projet de taille.

Le tailleur de pierre trace ensuite les axes de la pierre. Cela permet d’appliquer les gabarits fournis pour déterminer le volume géométrique précis de la pièce à réaliser.
Une pierre de taille est entièrement tracée à l’aide de la règle, du compas, et de l’équerre. C’est ce qui différencie la taille de pierre de la sculpture.

Si le bloc possède des moulures alors on doit l’épanneler. C’est la taille préparatoire d’une moulure ou d’un ornement. Cela consiste à éliminer la pierre excédentaire au profil que l’on désire révéler, par une succession logique de tailles et de traçages.

Epannelage
Traçage de la taille sur la pierre
Repérages des blocs et dessins

Le refouillement, la pose et la patine

Le refouillement consiste à découper, sur un bâtiment, une pierre abîmée et la remplacer par une pierre neuve. Il se distingue de l’évidement, car l’ouverture pratiquée ne traverse pas la pierre sur toute son épaisseur.

La pierre enlevée, on pose des chandelles afin de soutenir les pierres du niveau supérieur.

Le refouillement d’une même zone comportant plusieurs pierres est réalisé du haut vers le bas, la pose du bas vers le haut.

les tranches de pierre sont découpées avec une scie électrique refroidie à eau, appelée « haveuse »
Pose de la pierre

La pose consiste à placer une pierre au nu des pierres adjacentes.

Vient ensuite la réalisation d’une patine, primordiale car elle permet d’harmoniser les pierres qui ont été remplacées avec les pierres originales.

Elle est réalisée avec des pigments naturels ajoutés à de l’eau additionnée de caséine. Le mélange peut être appliqué au pinceau ou à l’éponge. Cette technique requiert un certain talent artistique.