Ecole nationale supérieure de la photographie (ENSP), Arles

Principaux objectifs de l’opération

L’école nationale supérieure de la photographie, était installée depuis 1982 à Arles dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle, l’hôtel Quinqueran de Beaujeu.

Ce projet de relocalisation en lien avec le site des anciens ateliers SNCF a pour objectif de donner à l’école, des locaux adaptés à l’évolution de ses missions et à répondre tant à l’évolution des techniques de production des images qu’à la diversification des besoins de formation des professionnels.

Ce projet offre également à l’école, la possibilité de renforcer son rôle dans le contexte culturel arlésien et son rayonnement national et international, en particulier par le biais d’expositions, de conférences et rencontres.

Dans ce nouveau bâtiment de 4 000 m2, construit sur la ZAC des ateliers à proximité immédiate de la future tour de Frank O.Gehy qui abritera la fondation Luma, sont créés des espaces de cours et de formation professionnelle, des laboratoires dédiés aux techniques argentiques et numériques, un espace d’expositions et un espace de conférences.

Ce projet dont le ministère de la Culture assure la maîtrise d’ouvrage bénéficie du soutien financier de la Ville d’Arles (don du foncier) d’une valeur de 1 M€, à hauteur de l’euro symbolique, de la communauté d’agglomérations Arles-Crau-Camargue-Montagnette (1 M€), de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (4,75 M€) .

Dans le cadre du 1% artistique l’oeuvre de Pierre Nouvel et Raphaël Dallaporta est installée dans l’auditorium extérieur. Par un savant jeu de réflexion, apparaissent sur les marches de l’auditorium, à différentes heures du jour selon la course du soleil, tantôt le mot « Éblouir » tantôt le mot « Oublier ».

Parti pris architectural

« A la verticalité vibrante du projet de Gehry, répond l’horizontalité tendue de l’école. Sa toiture soulevée par quatre blocs de béton flotte au-dessus du parvis, laisse filer le regard jusqu’à la chapelle des Mouleyrès, assure la continuité urbaine. L’école est à la fois, linéaire et extravertie, compacte et introvertie. Extravertie, elle s’ouvre sur l’espace public, égraine salle de conférence Fab Lab et salles d’exposition le long du parvis, incite le public à franchir ses portes. Introvertie, elle regroupe enseignement et recherche autour d’un patio pour favoriser concentration et échanges. Le passage des lieux tous publics aux lieux exclusivement dédiés à l’enseignement, se fait graduellement sur trois niveaux depuis le sol de la ville, jusqu’à celui du parc. Au centre du bâtiment, le foyer se prolonge dans le patio, par un amphithéâtre formant une agrafe en forme de brèche, une respiration pour des usages non programmés.

L’école a été conçue comme un habitat flexible et évolutif. » Marc Barani

Voir le dossier photo Visitez le site de l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles

Maître d’ouvrage
Ministère de la Culture et de la Communication,
Direction générale de la création artistique

Maître d’ouvrage mandataire
Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture (Oppic)

Maîtrise d’œuvre
Atelier Marc Barani : architecte ;
Khephren ingénierie : BET structure ;
Espace temps : BET fluides ;
RFR Eléments : BET HQE ;
Mazet et associés : économiste ;
ACV : acousticien ;
Ducks sceno : scénographe ;
ACL : conception lumière.

Assistance à la maîtrise d’ouvrage
Contrôle technique : QUALICONSULT
CSPS : QUALICONSULT SECURITE
OPC : CEC Coordination Economie de la Construction
Cellule de synthèse : BATIR SYNTHESE

Entreprises
Gros œuvre étendu : LAGARRIGUE / GUINTOLI
Charpente métallique, Sous face plafond extérieur : LANDRAGIN
Menuiseries extérieures / Façades / veture : SM GARGINI
CVC / Plomberie : VIRIOT HAUTBOUT
CFO/CFA / Eclairage architectural : MONTELEC
Monte-charge : SCHINDLER
Finitions : SCPA
Menuiseries intérieures / Signalétique : PLASTIC BOIS
Mobilier : ATEC
Equipements scéniques : LAGOONA
Cloisons – Doublages : SOLELEC
Faux plafonds : DUMEZ
Etanchéité – Couverture : SNA