Ecole d’architecture de Nantes

Objectif de l’opération

Dans le cadre du programme national de modernisation des écoles d’architecture le ministère de la culture et de la communication, maître d’ouvrage, a décidé la construction d’une nouvelle école d’architecture à Nantes, qui accueillera 800 étudiants.

L’opération est située dans l’île de Nantes et s’intègre dans le projet de réaménagement urbain de l’ensemble de l’île établi par l’équipe de l’atelier de l’île de Nantes ( Alexandre Chemetoff et Jean-Louis Berthomieu).

Les bâtiments à réaliser sont entièrement neufs ; la surface hors œuvre nette prévue est de l’ordre de 12 500 m2

Partis pris architectural

« En construisant une structure de grande capacité, le projet invente un dispositif capable de créer un ensemble de situations riches et diverses, intéressant l’école d’architecture, la ville et le paysage.

Trois planchers en béton, largement ouverts, à 9, 16 et 22 m au dessus du sol naturel, desservis par une rampe extérieure en pente douce, mettent progressivement en relation le sol de la ville et son ciel.

La mise en place sur ces niveaux principaux d’une structure légère qui redivise leur hauteur permet d’installer des espaces généreux consacrés au programme et crée les conditions de leur extension et de leur évolutivité future.

Aux espaces du programme sont associés d’amples volumes volontairement non affectés, dont les façades transparentes captent les apports solaires et assurent le climat intérieur. A l’initiative des étudiants, des professeurs ou des invités, ces espaces deviennent le lieu d’appropriations, d’événements et de programmations possibles.

Le projet offre un potentiel de configurations spatiales, d’ambiances climatiques et lumineuses variées, permettant les occupations et usages multiples et favorisant le dialogue avec les usagers et les échanges avec la ville. A tout moment l’adaptation de l’école à de nouveaux enjeux et sa reconversion sont possibles. Tel un outil pédagogique, le projet questionne le programme et les pratiques de l’école d’architecture autant que les normes, les technologies ainsi que son propre processus d’élaboration.

Au travers des parois translucides, les apports solaires sont captés et restitués au sein d’un climat intermédiaire, qui participe de la conception bioclimatique du lieu. » Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal.

Le projet du 1% artistique a été confié à l’ Atelier van Lieshout, artiste néerlandais, pour la réalisation d’une œuvre habitable, située devant l’ école, en bordure de Loire.

Calendrier

  • choix du lauréat : mars 2003
  • démarrage des travaux : 4e trimestre 2006
  • réception des travaux : 6 février 2009

Financement

23,638 M€ Ministère de la culture et de la communication 1,905 M€ Conseil régional des Pays de Loire 1,905 M€ Conseil général de Loire Atlantique 2,29 M€ Communauté urbaine de Nantes

la Ville de Nantes a souhaité abonder le budget consacré à l’œuvre réalisée dans le cadre du 1% artistique à hauteur 140 000 € afin d’intégrer cette dernière dans son festival de l’ Estuaire 2009.

Maître d’ouvrage
Ministère de la Culture
Direction de l’architecture et du patrimoine
DRAC Pays de Loire

Maître d’ouvrage délégué
Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture (Oppic)

Maîtrise d’œuvre
Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal : architectes
SETEC : bureau d’études techniques.

Entreprises

  • VRD : Eurovia / Heulin
  • Fondations spéciales : Spie fondations
  • Gros œuvre : Savoie Frères
  • Structure métallique : Ateliers David
  • Etanchéité : Smac
  • Menuiseries aluminium : Miroiterie Lafosse
  • Couverture bardage : Ateliers David
  • Garde corps routier : Rousseau
  • Cloisons isolation : Jugeur
  • Faux plafonds : Plafisol
  • Menuiseries bois : Guillot
  • Agencement et mobilier d’amphithéâtre : Mussidan
  • Stores occultations : AMT
  • Peinture – sols : Debuschère
  • CVC : Seitha
  • Plomberie : Oger Rousseau
  • Electricité : Marquet / Juret
  • Ascenseurs : Thyssen
  • Mécanisme d’aération horticole : Gilloots