Palais-Royal

Restauration du « plateau Bury »

  • Architecte en chef des monuments historiques Christophe Bottineau

  • 2,455 M€ HT
    Budget prévisionnel travaux

    12 mois de travaux
    Livraison : septembre 2018

Programme

Au sein du Palais-Royal, le « plateau Bury » (nommé ainsi en référence aux fontaines créées par l’artiste belge Pol Bury en 1985), est composé d’une esplanade entourée par les colonnades de la galerie d’Orléans. Cet ensemble architectural sépare la cour d’honneur du Palais-Royal, aujourd’hui appelé « plateau Buren », du jardin, en reliant le péristyle du pavillon de Valois à celui du pavillon Montpensier.

Le dallage du sol, réalisé au début des années 1960 avec différentes natures de pierre, est constitué de modules géométriques réglés sur la trame des colonnes des portiques et des péristyles qui le bordent. Les nombreuses dalles fracturées, la dégradation de l’étanchéité située en-dessous ainsi que l’état de vétusté du réseau de fontainerie, étaient à l’origine d’infiltrations d’eau répétées.

La campagne de restauration consistait ainsi à restituer le dallage à l’identique en le posant sur une nouvelle étanchéité, à reprendre le réseau d’eaux pluviales et à refaire le réseau de fontainerie pour que l’ensemble du « plateau Bury » vétuste et terne, retrouve un aspect digne du Palais-Royal.

Pendant toute la durée des travaux, le passage au coeur du Palais Royal est resté ouvert, avec des fenêtres pour permettre aux passants de suivre l’évolution du chantier.

Maîtrise d’ouvrage
Ministère de la Culture
Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, Oppic

Assistance à maîtrise d’ouvrage
Coordination SPS : BTP Consultants
Contrôle technique : BTP Consultants

Maîtrise d’œuvre
Christophe Bottineau : architecte en chef de monuments historiques

Entreprises

  • Maçonnerie – pierre de taille – étanchéité – réseaux d’eaux pluviales : entreprise DEGAINE
  • Fontainerie : entreprise SIREV