Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine

Descriptif

La construction de ce bâtiment sur le site de Pierrefitte-sur-Seine a été décidée par le Président de la République en mars 2004.

Cet établissement est destiné à collecter, conserver et communiquer les archives des administrations centrales de l’Etat depuis 1790 et pour les trente ans à venir. Remédiant à la saturation des locaux actuels et à l’inadaptation fonctionnelle de certains d’entre eux, il complète le réseau des équipements de Paris et de Fontainebleau. Outre les locaux nécessaires à la communication des documents, ce projet d’envergure permettra d’accueillir 360 kilomètres linéaires d’archives.

Le choix du site de Pierrefitte-sur-Seine marque la volonté de l’Etat d’intégrer cet équipement majeur de la vie publique au sein de la cité, dans un territoire en devenir, aux portes de Paris et très bien relié par le métro au centre de la capitale.

Partis pris architectural

Le bâtiment conçu par Massimiliano Fuksas, en cohérence avec le programme fondé sur les principes de densité et de matérialité, a un impact fort sur ce territoire en mutation. L’architecte, tout en proposant une lecture fonctionnelle efficace du programme pour les espaces publics comme pour les magasins d’archives, a bâti son projet sur une analyse de la géographie des lieux et des différentes échelles du site, à la recherche d’un dialogue avec la ville existante et en devenir.

Un bâtiment d’archives de cette ampleur, dédié à 80% à une fonction de conservation (les archives de l’Etat depuis 1790), est par nature opaque, dense, de taille imposante (Immeuble de grande hauteur IGH : 38,50m de hauteur x 162,80m de longueur x 47,40m de largeur), et d’usage pérenne. En même temps, l’objectif démocratique impose qu’il soit d’accès facile, accueillant. Le projet de Massimiliano Fuksas travaille sur ces deux polarités : le bloc monolithe, bâtiment coffre orienté à l’est sur le grand paysage des Tartres, vient en contraste avec les satellites de verre ouverts sur des bassins qui reflètent la lumière changeante. Installé dans une permanence, le bâtiment s’inscrit en même temps dans un paysage d’Ile-de-France, où se mêlent les traces agraires et l’urbanisation la plus radicale. Le paysage alentour a été élaboré par Florence Mercier, associé à Massimiliano Fuksas. Ce travail a été mené en liaison avec les équipes de Plaine Commune et du Conseil général chargées du traitement paysager de la RD 28 et de l’aménagement urbain des Tartres.

Les principales caractéristiques de ce nouvel équipement culturel sont les suivantes :
-  linéaire d’archives : 360 km
-  capacité des salles de lecture : ± 310 places
-  estimation des effectifs de travail : ± 300 personnes
-  surface utile de l’équipement : 60 000 m2 (dont conservation des archives : 75 %)

Ce projet a reçu le concours du Conseil Général de Seine-Saint-Denis et de la Communauté d’agglomération de Plaine Commune. Projet soutenu par le plan de relance.

Le chantier de construction des archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine 25/03/2010 au 29/05/2012 on Vimeo

voir toutes les vidéos

voir dossier photo

1% artistique

Initiées dans le cadre spécifique de la commande publique du 1% artistique, trois oeuvres ont été réalisées pour le bâtiment : de Pascal Convert, d’Antony Gormley et de Susanna Fritscher.

Calendrier

  • Décision de construction du bâtiment par le Président de la République : mars 2004
  • Jurys de concours : 19 octobre 2004 et 20 avril 2005
  • Décision d’approbation du choix du titulaire du marché de maîtrise d’œuvre : 28 juillet 2005
  • Obtention du permis de construire : 18 juin 2008
  • Achèvement des fouilles archéologiques : juin 2008 
  • Notification du marché : 19 mai 2009
  • Début des travaux : 18 juin 2009
  • Pose de la première pierre : 11 septembre 2009
  • Livraison du bâtiment : 15 juin 2012
  • Ouverture au public : janvier 2013
  • Inauguration présidentielle : 11 février 2013

Maîtrise d’ouvrage
Ministère de la culture et de la communication
Direction générale des patrimoines
Service interministériel des archives de France

Maître d’ouvrage délégué
Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture (Oppic)

Programmiste  
Millénaire 3 consultants

Maîtrise d’œuvre
Massimiliano et Doriana Fukas architects, architecte délégué, Grand prix national d’architecture 1999, associé à Florence Mercier (paysagiste), BETOM Ingenierie (BET tous corps d’état / économiste), ALTIA (acousticien).

Entreprise
Entreprise générale groupement : Bouygues Ile de France, ouvrages publics/ACMD.
Brouillard d’eau : ACIS.
Rayonnages : Samodef Forster, Forster Mettalbau
Mobilier : James