06.Le rivetage à chaud

La technique du rivetage à chaud au pont transbordeur de Martrou

Rivetage à chaud

sur la structure métallique du pont transbordeur de Martrou

Le rivetage est une technique d’assemblage de structures métalliques utilisée essentiellement au XIXe et début du XXe siècles.

Ce terme désigne l’assemblage de deux ou plusieurs éléments appelés "rivets", par écrasement d’une partie de l’un d’eux dans une partie adéquate de l’autre.

Un rivet est un élément d’assemblage définitif. Il se présente sous la forme d’une tige cylindrique pleine, qui est munie à l’une de ses extrémités d’une « tête » c’est-à-dire une partie de section plus grande.

Le rivetage à chaud consiste à introduire, dans un trou préalablement fait dans les tôles à assembler, un cylindre ayant une tête arrondie, chauffé au rouge, puis à écraser la partie sans tête de manière à « agrafer » les tôles.
Lors de la restauration du pont transbordeur de Martrou, 20 000 rivets neufs ont été mis en œuvre aux niveaux des assemblages métalliques du tablier neuf et de la structure (réparée) des pylônes. 7 000 rivetages ont été réalisés in situ et 13 000 en atelier. L’entreprise spécialisée a relancé la formation de ce savoir-faire à l’occasion de ce chantier.
©Jean-Dominique Lamy. Oppic 21 février 2018

Le film

Restauration du pont transbordeur du Martrou. Rivetage. Avril 2017 on Vimeo