Hôtel d’Évreux, Palais de l’Élysée

Restauration du salon des Aides-de-Camp

Objectifs

Les derniers travaux menés dans ce salon dataient de 1970. Des travaux de mise en sécurité électrique, et de mise en sécurité incendie ainsi qu’une vaste campagne de restauration ont été engagés en 2018. Suite à des études menées par l’architecte en chef des monuments historiques, il a été décidé de restituer la cohérence du décor peint sous Napoléon III : soit un camaïeu de gris avec rehauts. Un important travail a permis de redécouvrir la qualité des motifs sculptés des lambris et de la frise, les teintes ont été ajustées en tenant compte de la lumière, de la matière dans un souci d’harmonie générale. Les toiles peintes de Landelle ont été restaurées en atelier. Les équipements techniques et de sécurité ont été passés sous le parquet refait à neuf et derrière les lambris et la corniche. Le salon des Aides-de-Camp est l’aboutissement du travail et des savoir-faire de différents corps d’état spécialisés : menuiserie, serrurerie d’art, parquet, peinture décorative, dorure, restauration de toiles peintes, staff, électricien et climatisation.

Le mot de l’architecte en chef des monuments historiques

Le gros du travail a constitué à dégager l’empâtement des magnifiques sculptures décoratives du XVlll ème siècle qui avaient été englouties sous les recharges d’enduit et de peinture. Les teintes Napoléon III, qui sont les plus anciennes conservées, ont servi de base à la nouvelle mise en teinte, harmonisé avec les teintes des 3 salons voisins (Murat, Tapisseries et Ambassadeurs).

Maître d’ouvrage
L’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, Oppic

Maîtrise d’œuvre
Michel Goutal, architecte en chef des monuments historiques