Beaux-Arts de Paris

Restauration de la cour du mûrier

Principaux objectifs de l’opération

En 1819, l’École des Beaux-arts s’installe dans l’ancien couvent des Petits Augustins. L’architecte Félix Duban construit l’école en conservant une partie significative de l’ancien couvent : de l’ancien cloître, il reste les galeries sur les côtés Nord, Est et Ouest, et la chapelle dans l’état que lui a donné Lenoir. Un bâtiment neuf est créé au Sud pour les besoins de la composition de l’avant-cour, ou « cour Bonaparte ».

Dans l’ancien cloître, ré-enduit et coloré à la manière italienne, Duban aurait conservé le « Mûrier de Chine », planté par Lenoir, et qui aura donné son nom à la « cour du Mûrier ».

La cour offre actuellement un aspect très dégradé :

  • les fresques sont en voie de disparition totale, suite à une mauvaise restauration dans les années 1960/70,
  • les sculptures sont abîmées et incomplètes,
  • les sols en mosaïques sont usés et en voie de disparition également dans certaines zones,
  • les couvertures nécessitent une restauration urgente, celles-ci étant fuyardes et présentant un risque pour les collections installées dans la Chapelle notamment,
  • les façades offrent un aspect dégradé, qui n’est pas en adéquation avec l’histoire du site,
  • le jardin a perdu son caractère historique et nécessite une remise en valeur.

Les travaux de restauration de la cour sont organisés en 3 tranches de travaux :

  • Tranche ferme des travaux : Restauration des couvertures et d’une partie des façades de la Chapelle (bâtiment D), réalisation d’une zone test de restauration de décors en façade Ouest (Bâtiment B) ;
  • Tranche conditionnelle 1 : Restauration des couvertures et façades des bâtiments A et D et façades de la cour du mât Américain ;
  • Tranche conditionnelle 2 : Restauration des couvertures et façades des bâtiments B et C et réaménagement du jardin.

Propriétaire
Ministère de la Culture

Maître d’ouvrage
Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture (Oppic)

Maîtrise d’œuvre
François Chatillon : architecte en chef des monuments historiques.

Assistance à la maîtrise d’ouvrage
Contrôle technique : APAVE
CSPS : BTP Consultants
OPC : SCTB

Entreprises
Maçonnerie – Pierre de taille et échafaudages  : CCR
Charpente et couverture : UTB
Restauration des décors peints : ARCOA
Restauration des sculptures  : Groupement Nathalie PRUHA – Ippolita ROMEO
Restauration des sols : SOCRA
Menuiseries bois : ASSELIN
Serrurerie et métallerie : Atelier TEMPIER
Electricité : ERI
Jardin et espaces verts : entreprise non désignée