Trois sites

Le MuCEM se déploie sur 45 000 m2 répartis sur trois sites complémentaires. Côté mer, le J4 et le fort Saint-Jean accueillent grandes expositions et activités culturelles. Côté ville, le Centre de conservation et de ressources (CCR) abrite les collections du musée.

Maître d’ouvrage : Ministère de la Culture et de la Communication,
Direction générale des patrimoines

Maître d’ouvrage délégué :
L’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture, Oppic

Le J4

« L’un des symboles du nouveau visage de Marseille »

16 500 m2 dont 3 690 m2 d’espaces d’exposition 

Depuis son inauguration en juin 2013, le bâtiment conçu par Rudy Ricciotti (associé à Roland Carta) est l’un des symboles du nouveau visage de Marseille. Ce cube minéral – carré parfait de 72 mètres de côté – est enserré par une fine résille de béton, signature visuelle forte contribuant à hisser le MuCEM au rang d’« objet-monde », repéré à l’international.

Entouré de darses, posé face à la mer, le J4 offre des panoramas à 360 degrés sur le fort Saint-Jean et la Méditerranée, visibles depuis les salles d’exposition vitrées, le toit-terrasse, ou les rampes extérieures qui encerclent le bâtiment. Il est relié au fort Saint-Jean par une passerelle aérienne de 135 mètres de long.

Le J4 constitue le véritable « cœur » du MuCEM, accueillant les grandes expositions permanentes et temporaires ; ainsi que les cycles réguliers et temps forts de la programmation artistique et culturelle. Dans le cadre du 1% artistique la mise en lumière du bâtiment a été conçue par Yann Kersalé

Maîtrise d’œuvre bâtiment J4 :

  • RUDY RICCIOTTI : architecte mandataire
  • C+T architecture / Roland CARTA : architecte associé
  • GARCIA Ingénierie : BET fluides
  • SICA : BET structures
  • CEC : économiste
  • THERMIBEL : acoustique
  • ADRET : HQE
  • IN SITU : paysagiste
  • L’Observatoire 1 : éclairagiste
  • Lamoureux & Ricciotti Ingenierie : BET structure Exe et Atex

Entreprises bâtiment J4 :

  • Terrassement – dépollution – parois moulées – pompages : Spie Fondations
  • Fondations - pieux – micro pieux : Spie Fondations
  • Structure – clos & couvert : groupement Dumez / Freyssinet
  • Aménagements intérieurs : Bareau
  • Finitions intérieures : Jolisol
  • Appareils élévateurs : Otis
  • CVC – plomberie : Viriot Hautbout et Energetique et Sanitaire
  • Electricité – courant fort – courants faibles – éclairage : Spie Sud Est

Maîtrise d’œuvre J4 aménagements muséographiques :

  • Muséographie / scénographie : Studio Adeline Rispal, mandataire
  • Design et ingénierie multimédia : InnoVision
  • Design sonore : Diasonic
  • Éclairage : Licht Kunst Licht
  • Économie de la construction : AEI
  • Production des films : Les Films du Soleil
  • OPC : Ingénierie des Chantiers

Entreprises J4 aménagements muséorgraphiques :

  • Infrastructures muséographiques : Goppion
  • Mobiliers vitrines : Goppion
  • Courant fort, courant faible : Spie Sud Est
  • Signalétique : l’Atelier
  • Productions audiovisuelles : films du tambour de soie
  • Productions multimédia : Orbe/Veroliv/Supamonks
  • Maquettes tactiles : Tactile Studio

Fort Saint-Jean

« Un monument historique entièrement restauré, en libre accès »    15 000 m2 dont 1 100 m2 d’espaces d’exposition et 12 000 m2 de jardins

Si le fort Saint-Jean trouve ses origines au XIIe siècle, cet ancien fort militaire, totalement inaccessible au public, avait jusqu’ici des allures de forteresse imprenable. En 2013, son ouverture fut donc une première historique : entièrement restauré, le fort s’ouvre, depuis, gratuitement aux Marseillais, qui se sont immédiatement réappropriés le site, à la manière d’un nouvel espace public. Si certains bâtiments accueillent des expositions, le fort Saint-Jean est avant tout un nouveau lieu de vie au cœur de la cité phocéenne. Relié au quartier du panier par une passerelle conçue par Rudy Ricciotti, il offre une large palette d’activités, entre parcours historique, promenade botanique au fil du Jardin des Migrations, et découverte de panoramas spectaculaires, invisibles jusqu’alors.

Maîtrise d’œuvre travaux monuments historiques, fort-Saint-Jean :

  • François Botton : architecte en chef des Monuments Historiques

Entreprises travaux monuments historiques, fort-Saint-Jean :

  • Phase I : GIRARD/VIVIAN
  • Phase II : SELE
  • Phase III : GIRARD / DUMEZ
  • Phase IV : SELE / J.MOREL
  • Phase V : SELE / SOGEV
  • Phase VI : SELE

Maîtrise d’œuvre aménagement paysager, Fort-saint-Jean :

  • Agence APS, Jean-Louis KNIDEL : paysagiste mandataire
  • Sitétudes : Bureau d’Etude Technique
  • L’Agence Lumière : Bureau d’ Etude Lumière
  • Antoine Bruguerolle : Architecte Patrimonial

Entreprises aménagement paysager, Fort-saint-Jean :

  • Terrassement, VRD, génie civil : Guigues/Actavista
  • Rrevêtement des sols, maçonnerie paysagère : UrbaTP/Sols Vallée du Rhône
  • Courant fort, courant faible : Girard/Dumez/Santerne
  • Serrurerie, mobilier urbain, menuiserie, signalétique jardin : Serrurerie de la Parette
  • Pergolas : Serrurerie Munoz
  • Fontainerie : Serrurerie Munoz/ Eurofontaine
  • Plantations, arrosage : Jardins de Provence

Maîtrise d’œuvre aménagements muséographiques des espaces ouverts au public, fort-Saint-Jean :

  • Zen+dco : Muséographe mandataire
  • Réciproque : Multimédia
  • 8’18’’ : Lumière et Eclairage
  • Phung Consulting : Bureau d’Etude Technique

Entreprises aménagements muséographiques des espaces ouverts au public, fort-Saint-Jean :

  • Agencement scénographique : Meyvaert Glass
  • Protections vitrines : Meyvaert Glass
  • Décors : Meyvaert Glass
  • Scénographie scénique : Meyvaert Glass
  • Aménagements extérieurs : Serrurerie Laparette/ Apples
  • Structures, cage de scène : Serrurerie Laparette
  • Courant fort, courant faible : Santerne
  • CVC : Viriot/Hautbout
  • Mutimédia : IEC
  • Graphisme : Malinvaud
  • Suports muséographiques : Atelier Adess/Pascal Josse

Le CCR

« Conservation et valorisation des collections : cette double responsabilité est le fondement de l’activité du CCR »

13 000 m2 dont 7 000 m2 de réserves.

Cette opération a été réalisée dans le cadre d’un PPP (avec la société ICADE) et réceptionné par le MuCEM le 30 août 2012. 

Ce grand monolithe teinté d’ocre conçu par l’architecte Corinne Vezzoni (associée à André Jollivet) renferme le trésor des collections du MuCEM, soit plus d’un million d’objets. Il assure des fonctions de conservation, d’étude et de restauration des collections, mais aussi, de manière plus originale, de valorisation. Professionnels des musées, chercheurs, étudiants, ou simples curieux et amateurs peuvent ainsi avoir accès à l’intégralité des collections, consultables sur place. Un « appartement témoin » (des réserves spécialement conçues pour l’accueil de visiteurs) et une salle d’exposition constituent autant d’occasions pour le grand public de faire l’expérience du MuCEM, côté « coulisses ».