Hôtel national des Invalides

Restauration de la façade nord

Descriptif

La façade nord de l’Hôtel national des Invalides est une illustration du style classique français au commencement du règne personnel de Louis XIV. Libéral Bruant (1636-1697), l’architecte choisi pour la construction des Invalides, édifie cette imposante façade nord qui s’étire sur 195 m et culmine à 22 m de hauteur en son pavillon central , qui donne accès à la cour royale, forme un impressionnant arc triomphal. L’ornementation intègre des éléments propres aux activités militaires et rend hommage au roi fondateur de l’Hôtel. Elle réunit trois thèmes qui seront développés, de diverses manières, dans tout le reste de l’Hôtel : les fleurs de lys royales, les trophées de guerre associés à la gloire militaire du roi et l’emblématique personnelle de Louis XIV.

Le programme

L’opération de restauration de cette façade s’inscrit à la suite de la restauration de cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides et de la restauration de l’avant-corps central, achevées en 2019 .

Cette restauration consiste à traiter les désordres sanitaire existants en y incluant l’ensemble des sculptures, comme les lucarnes, les pots à feu, les bustes…
Elle inclura la restauration des menuiseries, des ferronneries, de même que la reprise des toitures.

Protocole Culture-Défense

L’opération de restauration de la façade nord de l’hôtel national des Invalides s’inscrit dans le cadre du protocole Culture-Défense.

Sensibles à la valeur patrimoniale et historique des monuments les plus prestigieux de la Défense et attachés à les préserver et à les faire connaître, les ministères de la Défense et de la Culture ont renouvelé en 2005 un protocole destiné à les restaurer et à les mettre en valeur. La restauration du patrimoine militaire s’inscrit pleinement dans la volonté de transmettre aux générations futures de précieux témoins de l’histoire de France.

Chaque année, les ministères de la Culture et de la Défense consacrent ainsi chacun cinq millions d’euros à la restauration de ce patrimoine, sur la base d’un programme de travaux concerté.

Maîtres d’ouvrage
Ministère des Armées, _ Ministère de la Culture

Maître d’ouvrage délégué
L’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, Oppic

Maîtrise d’œuvre
Paul Barnoud, architecte en chef des monuments historiques