La Ferronnerie d’art

La restauration des 19 gardes corps du pavillon de Marsan, Palais du Louvre

La ferronnerie d’art

La restauration des 19 gardes corps du pavillon de Marsan, Palais du Louvre

La ferronnerie est l’art et la technique du travail du fer à la forge, à l’étampe ou au marteau.

Les ouvrages de ferronnerie sont réalisés par un ferronnier ou un forgeron.

Le pavillon de Marsan du Palais du Louvre est doté de 19 garde-corps tout à fait exceptionnels tant par la technique de mise en œuvre, que par la quantité colossale de pièces assemblées.

Ces 19 garde-corps, sont constitués d’environ 22 000 éléments distincts. Fragilisés et dégradés, ils ont été démontés et restaurés en 2017.

Dépose à la grue des gardes-corps. Purge en atelier des éléments risquant de se décrocher. Décapage de l’ensemble.
Désassemblage des 6450 pièces de décor : après un inventaire, une vérification exhaustive de l’état des pièces est effectuée et suivie d’un tri entre les pièces à restaurer et celles à refaire à neuf.
Technique du repoussage : création de patrons, ou développés, utilisés comme modèles de découpe de la tôle qui sera ensuite formée au marteau.
Technique de fonderie : recréation des modèles et moules pour couler les pièces et les ciseler.
Vérifications, restauration et ajustages des pièces, y compris les pièces neuves. Recréation de l’ensemble des fixations.
Pour procéder au remontage des balcons se déroule la phase de la dorure à la feuille d’or.
L’ensemble du décor est vissé car aucune soudure n’existe dans ces décors.
Au-delà de la peinture à la feuille d’or de certains éléments, chaque pièce est peinte au pistolet puis les reprises sont effectuées à la main.
Repose à la grue. Les scellements sont coulés au plomb et matés, traités pour obtenir un rendu mat.