Immeuble des Bons-Enfants, ministère de la Culture

Historique

L’ensemble immobilier des Bons-Enfants, situé dans le quadrilatère rues Saint-Honoré, Croix des Petits Champs, Montesquieu et Bons-Enfants est constitué de deux bâtiments distincts et hétérogènes :

  • l’un, côté rue Saint Honoré, construit par Georges Vaudoyer en 1919 pour les réserves des grands magasins du Louvre. En 1933, il fut occupé par le ministère des finances.
  • l’autre, côté rue Montesquieu, conçu par Olivier Lahalle en 1960 pour l’extension des bureaux du ministère des finances.

Cet ensemble a été libéré en 1989 et a été affecté au ministère de la Culture et de la Communication en 1994.

Parti pris architectural

Dans son projet lauréat l’équipe de maîtrise d’œuvre Francis Soler/Frédéric Druot a été confrontée au problème de la cohérence de deux immeubles existants disparates. Afin de lier deux textures différentes, de gommer toutes les parties hétérogènes et aussi de mieux affirmer l’unicité du ministère de la Culture et de la communication, le projet enveloppe les façades sur rue de l’ensemble d’une résille métallique qui laisse transparaître la diversité du bâti existant. Les façades sur cour, lisses et homogènes sont également régularisées.

L’ouverture de la rue des Bons-Enfants par une brèche permet de mieux éclairer les bureaux sur cour. A la lumière et au calme s’ajoute la vue sur un jardin expérimental de 170m2 conçu par Michel Desvigne, paysagiste, et Patrick Blanc, botaniste. Ce jardin recréé une micro forêt australe issue de Nouvelle Zélande et de Tasmanie.

Enfin le dégagement d’un espace planté le long de la rue Montesquieu, par un alignement unifié en retrait, permet d’améliorer l’espace urbain.

Au titre du 1% artistique, cinq artistes (Claude Closky, Philippe Cognée, David Jourdan et Yuji Oshima, Jean-Michel Sanejouand, Daniel Walravens) ont été sélectionnés, pour mieux représenter, à travers des œuvres diverses, la création contemporaine.

Calendrier

  • Juin 1994 : les bâtiments sont affectés au ministère de la Culture et de la communication.
  • Novembre 1995 : équipe menée par Francis Soler et Frédéric Druot est lauréate du concours d’architecture organisé par le ministère.
  • Août 1999 : l’ÉMOC, Établissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels, est mandaté par le Ministère.
  • Décembre 2000 : le permis de construire est délivré
  • Décembre 2004 : livraison du bâtiment au ministère
  • 6 janvier 2004 : les premiers agents emménagent aux Bons-Enfants.

Maître d’ouvrage ÉMOC, Etablissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels (Oppic)

Maîtrises d’œuvre Equipe lauréate du concours d’architecture (novembre 1995)

Architectes :

  • Architectures Francis Soler
  • Frédéric Druot Architecture

Bureaux d’études techniques :

  • structures : Séchaud et Bossuyt
  • équipements : Setec Equipements
  • façades : Nicolas Green et Antony Hunt
  • économiste : Fernand Tomasina
  • sécurité incendie : Jean-Marc Casso
  • acousticien : Jean-Paul Lamoureux