Cité de l’architecture et du Patrimoine

Palais de Chaillot

Descriptif

Le palais du Trocadéro (1878) Construit par les architectes Davioud et Bourdais pour l’Exposition universelle de 1878, l’ancien palais comportait, à l’emplacement de l’actuel parvis, une salle de spectacle de 5 000 places, flanquée de deux tours et de deux ailes curvilignes, dont l’une abritait le musée de Sculpture comparée, ancêtre du musée des Monuments français.

Le palais de Chaillot (1937) L’Exposition internationale de 1937 a été l’occasion d’un concours portant initialement sur des transformations internes et un simple “camouflage” extérieur. L’équipe de l’architecte Carlu proposa une transformation plus audacieuse : la salle centrale disparaissait, remplacée par une salle de spectacle enterrée, qui abritera le TNP de Jean Vilar. Carlu doubla les deux ailes, augmentant la surface allouée au musée, ce qui permit au conservateur Paul Deschamps de créer une nouvelle galerie de peintures murales. Un peu plus tard, le musée du Cinéma et la Cinémathèque française s’installeront en sous-sol.

Les nouveaux aménagements de la Cité par l’architecte Jean-François Bodin Dans la dernière décennie du XXe siècle, le projet d’un centre national du patrimoine puis celui de la Cité de l’architecture et du patrimoine permettent de rendre son unité au bâtiment. L’ensemble de la rénovation est confié à l’architecte Jean-François Bodin. Cette transformation générale redéfinit les espaces en fonction des missions de la Cité, dans le respect de l’architecture existante. L’équipe barcelonaise GAO contribue à la muséologie de la nouvelle galerie d’architecture moderne et contemporaine, tandis que certains espaces du pavillon d’about sont confiés à de jeunes architectes, dont trois équipes lauréates du concours des Nouveaux Albums des jeunes architectes.

Parti architectural

Après l’installation à Bercy du musée du Cinéma et de la Cinémathèque française, la Cité de l’architecture occupe la totalité de l’aile Paris du palais.Le projet respecte l’architecture de Gabriel Davioud et Jacques Carlu et notamment le grand escalier. La nef de métal et de verre du XIXe siècle est restituée et une nouvelle circulation verticale relie, face à la vue sur Paris, les salles d’exposition et les galeries du musée. La bibliothèque ouvre ses fenêtres sur la Tour Eiffel et la place du Trocadéro.
La Cité possède deux entrées principales. L’accès du grand public s’effectue par le portique du pavillon de tête, place du Trocadéro, commun avec le Théâtre national de Chaillot. Les publics professionnels pratiquent l’entrée de l’avenue de Mun, qui dessert également l’auditorium.

Cité de l'architecture et du patrimoine 2007

Calendrier

1994 : Sur proposition de Jean-Marie Pérouse de Montclos et de Jean-Marie Vincent, lancement par le ministère de la culture, direction de l’architecture et du patrimoine, du Centre national du patrimoine, qui prendra place dans l’aile Paris du Palais de Chaillot, où sont déjà installés le musée des Monuments français et l’école de Chaillot. Parallèlement, le projet de déménagement de la cinémathèque française (salle de cinéma et musée Langlois) est élaboré, ainsi que le déménagement de l’atelier de moulages du Louvre. 1995 : Sélection sur référence compétences et moyens de la maîtrise d’oeuvre générale JF Bodin Octobre 1997 : Abandon, au stade des appels d’offres fructueux dès mars 1997 et permis de construire délivré, du projet du Centre national du patrimoine. Février 1998 : Adoption du rapport présenté par Jean-Louis Cohen pour une Cité de l’architecture et du patrimoine. La mission de maîtrise d’œuvre de Jean-François Bodin est confirmée. Février 2005 : Arbitrage du Ministre de la culture et de la communication confirmant la réorientation du programme demandée par le nouvel établissement public . Février et août 2006 : Livraison des bureaux Novembre 2006 : Livraison de l’accueil pavillon d’About, de l’École de Chaillot, de la galerie d’actualité, de l’espace d’exposition "Cathédrale",de l’auditorium (ex Cinémathèque). Ouverture au public des galeries d’actualité et de l’auditorium Mars 2007 : Livraison des galeries d’expositions temporaires. Ouverture au public des galeries d’exposition temporaires juillet 2007 : Livraison de l’accueil du hall Trocadéro, livraison des espaces d’expositions permanentes, de la bibliothèque, des ateliers pédagogiques de la galerie d’architecture moderne et contemporaine. Mise en place des installations muséographiques dans les galeries du musée Septembre 2007 : Ouverture au public des espaces d’expositions permanentes, de la bibliothèque et des ateliers pédagogiques.

Coût

78 184 M€ (Ministère de la Culture) 1 985 M€ (Cité de l’architecture et du patrimoine)

Surface

Surface totale de 21 706 m2 (utiles) :

  • Peintures murales : 1133 + 1376 = 2509 m2 sur niveaux 3 et 2 du pavillon de tête,
  • Galerie d’architecture moderne et contemporaine N2 galerie : 1500 m2
  • Bibliothèque N1 du pavillon de tête : 1680 m2
  • Galeries des moulages N0 des galeries : 3918 m2

Maître d’ouvrage
L’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, Oppic

Assistants au maître d’ouvrage

  • O.P.C : COPIBAT
  • C.S.P.S : COMOBAT
  • Bureau de contrôle : APAVE
  • S.S.I : CSD FACES
  • SYNTHESE : AUXITEC-ERTS

Maîtrise d’œuvre générale :

  • Jean-François Bodin : architecte
  • Hamid Boughaba : architecte directeur projet
  • GEC Ingénierie : B.E.T fluide et structure

Maîtrise d’œuvre de la galerie moderne et contemporaine :

  • Jean-François Bodin : architecte, en partenariat avec GAO IDEES I PROJECTES SL
  • AUXITEC Bâtiments : B.E.T fluide
  • ACE Consultants Economiste : économiste.

Maîtrise d’œuvre des façades et des toitures : clos et couvert

  • Jean-François Lagneau : architecte en chef des monuments historiques.

Entreprises Travaux d’aménagement

  • Curage : Brunel démolition
  • Gros œuvre, charpente métallique : Sachet et Brulet mandataire, Charpentiers de Paris
  • Métallerie : Desmoineaux
  • Revêtement pierre – carrelages : Sachet et Brulet
  • Cloisons sèches : Linder France
  • Plâtrerie : Sort et Chasle
  • Sols souples : JCM Moquettes
  • Menuiseries bois : Giffard
  • Peinture : Rigolot
  • Stores : Roussel
  • Ascenseurs : Thyssen
  • Monte-chage, plate-formes élévatrices : Thyssen
  • CVCD : Axima
  • Plomberie : Saga
  • Courants forts : Cegelec
  • Courants faibles : Guinier

Travaux sur le clos et couvert

  • Couverture : UTB
  • Maçonnerie-pierre de taille : Lefèvre
  • Etanchéité : UTB
  • Serrurerie métallique, miroiterie : SAM+

Déplacements des collections (dépose et repose) de moulages, peintures, maquettes :

  • Moulages
  • Bovis transports
  • Martine Vernisse
  • Michel Bourbon
  • LP Art

Peintures

  • Mme Géraldine Albers
  • Transports Bovis
  • Entreprise Quelin
  • Arcoa
  • Arnaud de Villeneuve

Maquettes

  • LP Art
  • Michel Bourbon

Travaux de scénographie (galerie d’architecture)

  • Revêtement de sol de synthèse : Eurosyntec
  • Plâtrerie, doublage, faux-plafonds : Soe stuc et staff et Ateliers Blanch’art
  • Serrurerie, métallerie : Desmoineaux
  • Peinture, miroiterie : Thomas et Harrison
  • Mobiliers, supports muséographiques : Éts Gendre
  • Chauffage, clmatisation, ventilation : Balas
  • Electricité, éclairage : Satelec

Travaux de muséographie/Mobiliers

  • Muséographie des galeries du rez-de-chaussée : Éts Gendre
  • Muséographie du département des peintures : Pradeau et Morin, Éts Gendre
  • Fourniture des sièges des zones publiques d’accueil : Silvera
  • Mobiliers de la bibliothèque : Unifor
  • Mobiliers des halls d’accueil : Éts Gendre