Palais de Chaillot

Rénovation du Théâtre national et de l’esplanade Joseph Wresinski

  • Architecte Vincent Brossy

    Architecte en chef des monuments historiques Lionel Dubois

  • 3 000 m2
    Surface du théâtre

    4 300 m2
    Surface de l’esplanade

Descriptif

Le palais de Chaillot a été réalisé pour l’exposition universelle de 1937, conçu par les architectes Carlu, Boileau et Azéma, sur les structures conservées du palais du Trocadéro construit pour l’exposition universelle de 1878, par l’architecte Davioud. Elément central de la composition, le théâtre est situé sous l’esplanade des droits de l’homme, le dispositif monumental de terrasses et d’escaliers qui descend vers la Seine et la tour Eiffel, et les pavillons de tête des ailes Paris et Passy. Il reprendra après 1951 et le départ de l’ONU, jusqu’en 1972, l’appellation théâtre national populaire sous la direction de Jean Vilar, créée initialement en 1920 par Firmin Gémier dans l’ancienne salle du palais du Trocadéro. Lors de sa construction il ne possédait qu’une grande salle décorée par les frères Niermans, elle sera complétement remaniée en salle modulable 1250 places par les architectes Fabre et Perrottet, entre 1973 et 1975, et appelée salle Vilar. La salle Gémier 400 places fut réalisée en remplacement l’ancien fumoir en 1965. Hormis ces transformations et malgré des améliorations demandées par les directeurs successifs presque rien n’a évolué depuis 30 ans, voire depuis 1937. Des aménagements « sauvages » ont été réalisés au fil des ans pour répondre ponctuellement aux dysfonctionnements mais sans schéma directeur global.

Programme

Le ministère de la Culture et de la Communication a décidé d’engager sur plusieurs années un programme de travaux afin de :

-  retourner les accès publics vers la place de Varsovie, et mettre en accessibilité à tous ;
- restructurer la salle Gémier qui sera conçue comme une « black-box » Jauge de la nouvelle salle Gémier : jauge assise gradin : 390 places , jauge debout (après retrait du gradin) : 590 spectateurs ;
-  mettre en accessibilité, à l’intérieur du théâtre, les espaces publics et les deux salles Jean Vilar et Gémier ;
-  créer des circulations horizontales et verticales pour aménager une logistique complète des décors pour les deux salles, depuis un accès restructuré sur le boulevard Wilson.

L’opération est associée et imbriquée avec la rénovation du parvis bas.

Maître d’ouvrage
Ministère de la Culture et de la Communication
Direction générale de la création artistique

Maître d’ouvrage délégué
L’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, Oppic

Maîtrises d’œuvre
Maîtrise d’œuvre rénovation du Théâtre
Vincent Brossy, architecte ;
Michel Fayet : scénographe ;
Changement à vue : scénographie ;
Alternative : acoustique et éclairage ;
SAS Mizrahi : Bureau d’études tous corps d’état, économiste ;
CICAD consultants : Ordonnancement, pilotage et coordination des études et des travaux.

Maîtrise d’œuvre Monument Historique
Lionel Dubois, architecte en chef des Monuments Historiques

Entreprises

  • Travaux Gémier
  • 1- Gros œuvre étendu : LEON GROSSE
  • 2- CVC, plomberie : SNEF S2R BERNET
  • 3- Electricité, CFO / CFA : LEON GROSSE ELECTRICITE
  • 4- Ascenseurs : OTIS
  • 5- Serrurerie et machinerie scéniques : BC CAIRE
  • 6- Réseaux scéniques : TECH AUDIO
  • 8- Staff : DBS
  • 9- Peinture décors : Ateliers Gohard
  • Création de l’Accès décor provisoire salle Jean Vilar
  • 1 - Cloisonnement – passerelle – travaux divers : PRODESIGN /SDEL/ SOMEN
  • 2 – Plate-forme élévatrice : CAIRE
  • 3 - Fourniture et mise en œuvre d’un treuil et d’un chariot de transfert de décors : AMG FECHOZ

Rénovation de l’esplanade Joseph Wresinski

Descriptif

Le palais de Chaillot a été réalisé pour l’exposition universelle de 1937, conçu par les architectes Carlu, Boileau et Azéma, sur les structures conservées du palais du Trocadéro construit pour l’exposition universelle de 1878, par l’architecte Davioud. L’immense rotonde de la salle des fêtes est alors remplacée par un parvis et un ensemble de terrasses et d’escaliers monumentaux qui descendent jusqu’au niveau de la tour Eiffel de l’autre côté de la Seine, appelé le parvis bas. Cet ensemble couvre le théâtre national de Chaillot.

Victime d’une fréquentation hors normes, cet ensemble très minéral, dans son état d’origine, est vétuste, les pierres de parements sont cassées, des lacunes rebouchées au mortier, et l’étanchéité est fuyarde. En outre, l’opération mettra en œuvre une solution définitive pour éviter l’escalade du mur de la terrasse d’appui, très prisée par les touristes pour une photographie exceptionnelle, qui a occasionné de nombreuses victimes. Cette opération de rénovation est rendue complexe, outre sa situation et sa fréquentation, par la présence importante d’amiante, incorporé en 1937 dans l’asphalte de l’étanchéité.

La première partie de ces travaux est associée et imbriquée avec la rénovation du théâtre national de Chaillot, salle Gémier.


Ministère de la Culture et de la Communication
Direction générale des patrimoines

Maître d’ouvrage
L’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, Oppic

Maîtrise d’œuvre
Maîtrise d’œuvre Monument Historique :
Lionel Dubois, architecte en chef des Monuments Historiques

Entreprises
Lot 1, installations de chantier, démolition, désamiantage, maçonnerie, revêtement de sol pierre : Degaine
Lot 2, étanchéité asphalte : Chapelec
Lot 3, serrurerie : SOMEN