La restauration de décors

La restauration des décors de la Chancellerie d’Orléans, Hôtel de Rohan.

La restauration de décors

La restauration des décors de la Chancellerie d’Orléans

Un bijou du XVIIIe siècle

Les décors et boiseries de l’hôtel dit de la Chancellerie d’Orléans décoraient l’ancien hôtel de Voyer d’Argenson (1705), dû à l’architecte Germain Boffrand et classé au titre des monuments historiques en 1914. L’hôtel fut déclassé en 1923 pour permettre sa démolition au profit de l’agrandissement de l’emprise de la Banque de France. Cette démolition, toutefois, ne fut autorisée que moyennant l’engagement, pris par la Banque de France, de remonter cet hôtel dans un autre lieu. C’est pourquoi les décors, boiseries et éléments sculptés et d’architecture furent démontés avec soin et conservés.

C’est après une série d’études que l’Hôtel de Rohan a pu être désigné comme lieu idéal pour accueillir ces décors (disposition des pièces entre cour et jardin, époque, histoire et style de l’hôtel similaires).

Renaissance d’un chef d’œuvre du 18e siècle

Débute alors une belle aventure : la Banque de France, aidée dans un premier temps par un mécène américain, le World Monuments Fund, partage avec le ministère de la Culture le financement de la restauration d’un puzzle formé de milliers de pièces. L’OPPIC, assume le rôle de maître d’ouvrage du chantier, tant dans sa dimension bâtimentaire consistant à préparer l’hôtel particulier à recevoir les décors que dans sa dimension de restauration. Les compétences de deux architectes des monuments historiques s’associent et il est fait appel aux les meilleurs artisans de France – peintres, menuisiers, staffeurs, doreurs… – font peu à peu revivre un décor exceptionnel. Les caisses sont ouvertes une à une tout au long de ce chantier de huit années (2012-2020) l’action collective fait peu à peu revivre un décor exceptionnel.

La restauration de décors
Le chantier du remontage des décors de la Chancellerie d’Orléans à l’Hôtel de Rohan 2009 - 2021. La restauration des décors. on Vimeo