Concours de maîtrise d’oeuvre pour la construction de l’ouvrage de protection du portail occidental de la cathédrale Saint-Maurice d’Angers

Construction de l’ouvrage de protection du portail occidental de la cathédrale Saint-Maurice d’Angers

Un ouvrage contemporain de protection du portail occidental de la cathédrale

La cathédrale Saint-Maurice d’Angers dispose d’un portail occidental sculpté datant du XIIe siècle, qui était protégé par une galerie construite dans le premier tiers du XIIIe siècle, démolie en 1807. En 2009, des travaux de nettoyage du portail ont révélé des vestiges de polychromie médiévale et moderne qui ont fait l’objet d’une ambitieuse campagne d’études puis d’une restauration exemplaire conduites par la DRAC des Pays de la Loire : ce portail apparaît désormais comme un des rares témoignages de la polychromie des cathédrales au Moyen Age.

Désormais, seule une nouvelle protection pérenne permettrait de protéger durablement le portail restauré. Compte-tenu du besoin indispensable de protection du portail d’une part, de l’absence de documents historiques propres à connaître avec précision la physionomie de la galerie aujourd’hui disparue, la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture du ministère de la Culture a validé, le 4 juillet 2019, un projet inédit de création architecturale d’une galerie contemporaine.

Le recours au concours de maîtrise d’œuvre avec un rendu intermédiaire

Au regard de la complexité du sujet, de la nécessité pour les principaux partenaires du projet, membres du jury, de disposer d’un temps de réflexion et d’appropriation suffisant, l’Oppic a proposé une organisation de concours de maîtrise d’œuvre avec un rendu intermédiaire.

Ainsi, les cinq équipes candidates retenues après un premier jury (le 20 février 2020) étaient invités à remettre un cahier anonyme d’orientations écrites et graphiques. Les membres du jury, réunis dans le cadre d’un deuxième jury (le 9 juillet 202), ont établi une liste de questions par projets, dans le respect de la confidentialité des propositions, afin de permettre aux candidats d’en tenir compte, le cas échéant, dans leur rendu final, examiné lors du troisième et dernier jury.

Le 13 octobre 2020, le jury à proposer de classer en première position le projet présenté par Kengo Kuma.

Les rendus finaux des cinq équipes

  • Projet A : Bernard Desmoulin, Équerre d’argent 2009
  • Projet B : Rudy Ricciotti, Grand prix national de l’architecture 2006
  • Projet C : Philippe Prost, architecte et urbaniste
  • Projet D : Pierre-Louis Faloci, Équerre d’argent 1996, Grand prix national de l’architecture 2018
  • Projet E : Kengo Kuma, architecte (équipe lauréate)

Projet équipe A

Bernard Desmoulin

  • SCENO (Concepteur lumière)
  • OTCE Ile de France (Ingénierie-BET TCE, SSI)
  • SAS VANGUARD (économiste de la construction)
Télécharger (1.2 Mo)

Projet Equipe B

Agence Rudy Ricciotti

  • LAMOUREUX & RICCIOTTI INGENIERIE (Ingénierie-BET Structure)
  • BERIM (Ingénierie-BET TCE, SSI, économie de la construction)
Télécharger (473.7 ko)

Projet équipe C

AAPP. Atelier d’architecture Philippe Prost

  • Ferré Lemoine ingénierie (économie de la construction)
  • C&E Ingénierie (BET Structure)
  • INEX (BET Fluides et SSI)/ 8’18’’ (mise en lumière)
Télécharger (683.5 ko)

Projet Equipe D

Pierre-Louis Faloci

  • EVEN STRUCTURES (BET Structures)
  • AMBRE ENERGIES (BET fluides, thermique, électricité, CFF)
  • MALET Christophe (Economiste)
Télécharger (975.6 ko)

Equipe projet E

Kengo Kuma & Associates. Equipe lauréate

  • Vincent Brunelle ACMH
  • 8’18’’ (concepteur lumière)
  • BetemAtlantique (BE TCE économie SSI)
Télécharger (931.3 ko)