Journées européennes du patrimoine 2020

L’Oppic s’associe aux journées européennes du patrimoine

les 19 et 20 septembre 2020

Les journées européennes du patrimoine sont l’occasion pour l’Oppic de se mobiliser pour faire partager et donner à voir ses chantiers au grand public.

Si l’année 2020 aura été particulière, avec l’arrêt de plus d’une trentaine de chantiers au printemps, qui ont tous redémarré en mai et juin, elle aura permis aussi de belles réalisations.

Ainsi, les participants aux journées du patrimoine à Rochefort pourront emprunter le pont transbordeur après sa restauration globale. Et la crise sanitaire n’aura pas empêché une nouvelle campagne de restauration dans les salons du Palais de l’Elysée ou les travaux de clos et couvert nécessaires à la pérennité des bâtiments, comme au musée d’Orsay.

Puisque le thème 2020 des journées du patrimoine appelle chacun à apprendre pour la vie et que la crise sanitaire a renforcé les opportunités d’apprendre avec le numérique, l’Oppic a choisi de dédier une partie de son site internet à la valorisation de toutes les « figures du patrimoine ».

Nous vous invitons à découvrir les richesses de ces métiers d’artisanat d’art : chaque métier est présenté à travers le projet de restauration auquel il est associé.

Le site des journées européennes du patrimoine

Le salon doré de l’Hôtel d’Evreux au Palais de l’Elysée

L’Oppic intervient sur les huit résidences présidentielles, patrimoine bâti et jardins classés au titre des monuments historiques pour conduire des opérations de restauration, des études et des travaux d’entretien.

Quelle que soit la taille de l’opération, intervenir dans ces résidences nécessite un temps d’étude et de préparation important, pour s’adapter aux contraintes du lieu dans lequel l’activité est permanente, pour anticiper les aléas, afin de tenir au mieux les délais nécessairement contraints et limiter les nuisances tout en maintenant la qualité de prestations.

La restauration du salon doré vient ainsi tout juste de s’achever et vous pourrez le découvrir à l’occasion des journées européennes du patrimoine.

En savoir plus sur les dernières opérations menées au Palais de l’Elysée : le salon doré, le salon Cléopâtre, le salon des portraits.

La restauration des ors est réalisée suivant deux techniques déjà mises en oeuvre à l’époque de Napoléon III. En fonction de la localisation des parties à traiter, ce sont ces deux techniques de restauration des ors qui ont été reprises :

  • la dorure à l’eau, dite aussi à la détrempe, technique la plus traditionnelle en France,
  • la dorure à la mixtion.

La technique de la dorure à la détrempe donne un aspect à l’or moins opaque et moins clinquant, notamment parce que l’on peut faire des mats et des brunis en le frottant avec une pierre d’agate ; mais sa préparation est nettement plus délicate que celle de l’or à la mixtion, de ce fait elle est plus onéreuse mais aussi plus durable.

Restauration du monogramme de Napoléon III et Eugénie.
Une feuille d’or a une épaisseur de 0,14 µ (microns)
Récupération du dessin original de « résille » sous la nouvelle feuille d’or par « grattage ».

La présence de plomb dans les peintures a impliqué, pour la préservation de la santé des compagnons, la mise en place d’un protocole nécessitant de confiner l’ensemble du salon avec la mise en place d’un sas de décontamination, d’une climatisation et d’une centrale à renouvellement d’air avec filtres spécifiques pour capter les poussières de plomb émanant des divers ponçages et décapages.

Par ailleurs, les intervenants sont équipés de masques, pour certains avec respirations assistée, et ils sont habillés de combinaisons étanches aux poussières. Des temps de pause réguliers leurs sont demandés.

Le pont transbordeur

Venez traverser la Charente à bord de la nacelle du pont transbordeur !

Les 18 et 19 septembre, à l’occasion des journées du patrimoine, le pont transbordeur dont le chantier de rénovation s’est achevé en début d’année 2020 est ouvert de 9h30 à 19h.
Les traversées à bord de la nacelle sont gratuites durant tout le week-end.

Informations pratiques

Cette opération de restauration de grande ampleur, qui a débuté en septembre 2016, menée par le ministère de la Culture sous le pilotage de l’Oppic, dont les travaux ont été réalisés par l’entreprise Baudin Châteauneuf sous la responsabilité de l’architecte en chef des monuments historiques Philippe Villeneuve et du bureau d’études techniques Artcad aura permis la réouverture au public de ce monument historique unique en France.

L’objectif principal de ce chantier d’envergure a été de restituer l’état originel du tablier imaginé en 1900 par Ferdinand Arnodin. Le tablier a été démonté puis remplacé par un nouveau tablier construit sur le site même en 2018.

Les éléments les plus sollicités du pont transbordeur ont été remplacés : le tablier, les escaliers de service, les câbles de suspension, les selles en tête de pylône, les roues du chariot de la nacelle … La nacelle, datant de 1993, a été restaurée et le pont transbordeur repeint en totalité dans sa couleur d’origine : le noir.

Le tympan est du Musée d’Orsay

Réparations conservatoires

Depuis la construction de la Gare d’Orsay en 1900, puis sa transformation en Musée en 1984, le tympan est n’avait fait l’objet que d’une campagne de mise en peinture sans décapage préalable.

Aujourd’hui , les structures anciennes du tympan sont particulièrement endommagées par les effets de la corrosion. Avant d’entamer une restauration complète de celui-ci, à échéance de 10 ans, le Musée d’Orsay a décidé de mener, sous la conduite de l’architecte en chef des monuments historiques Marie-Suzanne de Ponthaud, une première phase d’intervention de conservation curative de la structure métallique, tout en conservant le maximum d’éléments et de dispositions authentiques.

Le chantier a débuté en octobre 2019 et devrait s’achever à la fin du dernier trimestre 2020.

Etat des lieux, pathologies

Zone de corrosion

Sur la face extérieure du tympan de l’arc doubleau, les zones de corrosion sont foisonnantes.

Les dispositifs anti-pigeons avaient été posés en perçant le plat filant, provoquant ainsi une source de corrosion. Les tiges en acier inoxydable peuvent engendrer des couples électrolytiques avec l’acier au carbone des structures.

Mesures de protection et d’isolement du chantier

Vue sur le chantier de rénovation du tympan extérieur depuis la courette de la Caisse des dépôts.

Durant tout le chantier, qui se déroule en site occupé, les échafaudages extérieurs et intérieurs ont été confinés par bâches étanches thermoformées (bâches anti-poussière).

Le décapage des structures métalliques extérieures se fait sous enveloppe de confinement. Des filets et des piques empêchant l’approche des volatiles sont également mis en place.

Les travaux

Raidisseur latéral après décapage, structure métallique grise.

Raidisseur latéral, décapé et ayant reçu deux couches de peinture anticorrosion définitive de couleur jaune ocre.

Figures du Patrimoine

Chaque projet de restauration sur monument historique requiert à la fois des techniques spécifiques, des métiers et des savoir-faire spécialisés. Ces savoir-faire perdurent et se transmettent sur les chantiers dont l’Oppic assure la responsabilité. Retrouvez ainsi depuis chez vous les « figures du patrimoine », qu’il s’agisse du travail de la pierre, des métaux ou du verre...