La restauration des anges et des génies du tambour du dôme et les groupes d’anges sculptés du chevet de l’église du Val-de-Grâce

2018 - 2019

Réalisation des copies des génies

Février-Mars 2018

Travail de modélisation par scan 3D des sculptures d’origine des génies.
A partir des scans, un robot dégrossit un bloc de polyuréthane afin d’aboutir à un modèle 3D de la sculpture du génie.
Un sculpteur travaille sur le modèle en mousse polyuréthane, avec en référence le modèle du génie original, afin de reconstituer des parties manquantes.
Le bloc de pierre de Saint Leu (de 4 tonnes et d’une hauteur de 3,50 m) dans lequel le sculpteur va réaliser en taille directe la copie de l’un des génies, est livré dans l’atelier forain.
Dégrossissage du bloc de pierre.
Durant tout son travail de taille directe le sculpteur effectue des repères (mises aux points) sur la base de son modèle en mousse (à sa gauche).
Plus de 400 heures de travail ont été nécessaires pour la réalisation des copies.
Dans la réserve de l’atelier forain, sont exposés les originaux (dans les structures jaunes) et une copie au centre. les copies validées sont ensuite disposées à l’extérieur afin de leur donner une patine naturelle.
Taille directe de l’un des sculpteurs de l’une des 4 entreprises.
Les trois étapes de la réalisation d’une copie : au premier plan l’original, au second plan le modèle en mousse polyuréthane (avec reconstitution) et enfin la copie en pierre.

Réalisation des modèles en plâtre des anges

Février-Mars 2018

La crypte de l’église tient lieu d’atelier pour la restauration des anges et la réalisation des modèles en plâtre. Les originaux avant la prise d’empreinte.
Différentes étapes de la prise d’empreinte sur les originaux.
Moulage en cours sur un ange original.
L’empreinte de l’original est réalisée, puis l’estampage du moule.

Mai 2018

Le modèle en plâtre a été réalisé.
Le sculpteur peut désormais, sur le modèle en plâtre, faire ses propositions de comblement, et de restitution. Ici un morceau d’aile.
Après validation par l’architecte en chef des monuments historiques et la DRAC, responsable du contrôle scientifique et technique, le modèle de plâtre sera de nouveau moulé pour être réalisé en pierre reconstituée.

L’envol des anges et des génies de l’église du Dôme du Val de Grâce

Du 8 au 12 avril 2019 les 16 génies et les 8 anges qui ornent l’église du Dôme du Val-de-Grâce sont installés.

Les statues sont acheminées dans leur cage de transport en pied de l’édifice.
A l’aide d’une grue de forte capacité (250 tonnes avec fléchette, qui lui permet ainsi de se déployer jusqu’à 80 m de hauteur) positionnée côté jardin en pied de la chapelle du Saint-Sacrement, chaque cage sera montée à sa position définitive sur l’édifice.
Les génies sont positionnés à 45 m de hauteur pour couronner les contreforts du tambour du Dôme et les anges à 20 m de hauteur sur le chevet de l’église.
Deux ouvriers se postent sur les plateformes de travail en partie haute, de part et d’autre des socles et aident au positionnement de la statue.
Les Génies sont posés sur les socles en pierre du dôme avec joint mortier, quant aux Anges ils sont posés sur la couverture en plomb avec interposition d’un matériau résilient de 20 mm d’épaisseur entre.
Les anges et les génies sont en place.