Un opérateur de maîtrise d’ouvrage de référence

Les missions de l’Oppic sont réalisées de gré à gré pour le compte de l’État et de ses établissements publics ; à la demande du ministère de la Culture, l’Oppic peut aussi apporter son expertise de conseil aux collectivités locales.

Si l’Oppic peut exercer les missions de maîtrise d’ouvrage en son nom propre, il travaille également en maîtrise d’ouvrage déléguée pour différents maîtres d’ouvrage.

Le ministère de la Culture mais aussi le ministère des Armées, le Muséum national d’Histoire naturelle, la Direction immobilière de l’État ou le Conseil économique social et environnemental (CESE) font aujourd’hui appel à l’Oppic sur ses deux champs de compétences privélégiés : les équipements culturels et les monuments historiques.