Cliquez ici si vous ne parvenez pas à afficher correctement cette lettre d'information.
La lettre de l’Oppic
Juillet 2017
  • Le 8 juillet 2017 dépose du dernier élément du tablier du pont transbordeur du martrou ;
  • Le concours d’architecture pour la rénovation du musée national de la Marine de Paris ;
  • Le concours d’architecture pour le réaménagement de la bibliothèque publique d’information (BPI) ;
  • Le rapport d’activité ;
  • Les marchés publics ;
  • Les offres d’emplois.

Suivez le chantier en cours du pont transbordeur de Rochefort, véritable ouvrage d’art unique en France. Découvrez tous les projets des concours d’architecture du musée national de la Marine de Paris, et de la Bibliothèque Publique d’information située au sein du centre Pompidou.

Concours d’architecture pour la rénovation du musée national de la Marine de Paris. Musée national de la Marine de Paris
Mars 2017
Concours d’architecture pour le réaménagement de la bibliothèque publique d’information (BPI). Bibliothèque publique d’information
Mai 2017

L’Oppic vient de publier son rapport d’activité pour l’année 2016, toute l’année en chiffres et la description des opérations.

Rapport d’activité

Marchés publics et offres d’emplois

Retrouvez les marchés publics et les offres d’emplois publiés par l’Oppic.

Les marchés publics Site de dématérialisation et liste des marchés publics
Offres d’emplois L’Oppic recrute des fonctionnaires détachés, des contractuels de droit public en CDD ou en CDI, des apprentis et accueille des stagiaires .
Vous trouverez nos offres d’emplois dans cette rubrique.
Si vous souhaitez envoyer une candidature spontanée, une demande de stage ou de contrat d’alternance, une seule adresse :
recrutement@oppic.fr
OPPIC, 30 rue du Château des Rentiers, 75647 Paris - Contact
Conformément à la loi «Informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous pouvez à tout moment demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations personnelles vous concernant en nous contactant. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'emails de la part de l'OPPIC, cliquez ici pour vous désabonner.