La diversité des mesures de précautions mises en oeuvre : l’exemple de la reprise du chantier de rénovation du musée national de la Marine

12 mai 2020

La diversité des mesures de précautions mises en oeuvre : l’exemple de la reprise du chantier de rénovation du musée national de la Marine

12 mai 2020

Jules Guineberteau, chargé d’opérations OPPIC

« Le 16 mars 2020, la décision de fermeture du chantier de rénovation du musée national de la Marine a été prise, précédée de l’ensemble des mesures de sécurisation nécessaires. Les travaux étant, avant fermeture, au stade de fin du curage, début du gros oeuvre, les questions de co-activité entre entreprises n’a pas été trop difficile dans un premier temps à faire respecter, tous les lots n’ayant pas commencé leur intervention sur site. Mais la question du redimensionnement des bases vie, quand à Paris intramuros le mètre carré est rare, est une vraie difficulté qui peut conduire à réduire le nombre de compagnons de manière importante. En revanche ont dues être mises en place, des mesures spécifiques, conformément aux recommandations de l’OPPBTP : mise à jour d’un PGC par le CSPS, adaptation des installations de chantier et des circulations. Chaque entreprise a désigné un référent Covid, les PPSPS sont mis à jour, le référent Covid de la maîtrise d’ouvrage effectue 3 visites par semaine. Lorsque la distance à minima d’un mètre entre chaque compagnon n’est pas respectée le port du masque est obligatoire. Les points d’eau avec savon et essuie-mains jetables ont été augmentés et l’arrivée des compagnons le matin se fait en décalé en 3 temps. Avec une reprise effective au 12 mai, le chantier aura été suspendu moins de 2 mois »